Métier techniques du vin et spiritueux

points bordeaux

Introduction

L’enquête porte sur trois métiers de production :

L’ampleur de l’échantillon (277 profils étudiés) offre une grande diversité de profils en termes d’expériences et de qualifications, ce qui permet de dégager des grandes tendances significatives.

Nous avons opté pour une certaine richesse des données, en ajoutant aux aspects quantitatifs habituellement retenus pour les études de rémunération (salaire, ancienneté, niveau d’études) des données qualitatives qui permettent d’affiner les profils moyens décrits par cette enquête.

Pour les fonctions techniques, nous avons retenu comme éléments structurants les données suivantes :

  • Salaire en K€
  • Ancienneté en années
  • Expériences particulières :
    • Expérience Grand Cru
    • Expérience à l’étranger
  • Niveau d’études supérieures (Bac +)
  • Qualifications particulières :
    • Titulaire du DNO (diplôme national d’œnologue)
    • Ingénieur agronome
    • Maîtrise de l’Anglais et d’une seconde langue étrangère

Nous présentons ci-dessous les données moyennes pour chacun des trois métiers.

 

Salaire, ancienneté, niveau d’étude et expériences (Grand-Cru et étranger)

Métier Salaire* Ancienneté* Niveau d’études* Exp. Grand Cru** Exp. étranger**
Maître de chai 35 K€ 11 ans Bac + 2,4 59 % 42 %
Œnologue 40 K€ 9 ans Bac + 2,6 67 % 84 %
Directeur technique 57 K€ 11 ans Bac + 2,8 67 % 64 %

* Moyenne de l’échantillon ** Pourcentage des profils ayant une expérience Grand Cru / Etranger.

 

Faits saillants

Les écarts sur le salaire moyen font apparaître une progression non-linéaire dans l’échelle hiérarchique. Le bond est significatif pour la fonction de Directeur technique :

  • Ecart entre maître de chai et œnologue : + 14 % pour l’œnologue
  • Ecart entre œnologue et directeur technique : + 42,5 % pour le directeur technique
  • Ecart entre maître de chai et directeur technique : + 63 %pour le directeur technique

Le niveau d’ancienneté moyen est sensiblement équivalent.

Le niveau d’études augmente de manière linéaire d’une fonction à l’autre, mais de façon assez légère. Ce n’est pas un critère discriminant pour l’accès aux niveaux hiérarchiques supérieurs ; et l’incidence sur le niveau de rémunération est faible.

L’expérience Grand Cru est largement majoritaire, traduisant un profil qualitatif général élevé sur les trois fonctions techniques. En termes d’analyse globale de ce critère, les écarts sont assez faibles. Cependant, nous verrons plus bas, dans l’analyse détaillée par métier, que ce critère présente un impact important sur le niveau de rémunération au sein d’un même métier.

L’expérience à l’étranger est fréquente dans les métiers techniques, voire massive pour la fonction de directeur technique, et plus encore pour celle d’œnologue.

Qualifications particulières

Métier DNO Ingénieur agro Anglais Expérience étranger 3e langue et +
Maître de chai 41 % 16 % 56 % 9 % 1 %
Œnologue 92 % 26 % 81 % 20 % 1 %
Maître de chai 58 % 35 % 65 % 9 % 0 %

Faits saillants

Le diplôme national d’œnologue (DNO, Bac + 2/+5) prépare aux métiers d’œnologue, d’œnologue-conseil et de technico-commercial. Logiquement, la quasi-totalité des œnologues en sont titulaires. Seuls certains œnologues plus anciens n’ont pas ce diplôme. Il est également répandu dans les autres fonctions techniques.

Le diplôme d’ingénieur agronome (BAC + 5) est moins répandu mais il monte en puissance. De plus en plus prisé par la jeune génération, il permet une évolution plus rapide dans la filière. On observe dans cette enquête une augmentation linéaire de la proportion d’ingénieurs agronomes dans l’échelle des fonctions techniques : 1 maître de chai sur 6 ; 1 œnologue sur 4 ; 1 directeur technique sur 3.

La maîtrise de l’anglais est largement majoritaire dans les trois fonctions techniques, elle est massive chez les œnologues (4 œnologues sur 5), avec parfois la pratique d’une seconde langue étrangère (1 œnologue sur 5). Le passage par une expérience à l’étranger (en poste ou en stage durant les études) fait désormais partie intégrante du cursus d’œnologue.